cliquer pour afficher la version imprimable

diaconat - © théobulle

diaconat – © www.theobule.org

 

En prière

Seigneur, au matin de ce nouveau jour,
mets sur mes lèvres un sourire d’espérance.
Tu prépares pour moi des rencontres et des tâches fructueuses.
Accorde-moi aussi la patience d’accueillir ce qui me semble inutile
et de supporter ce qui me dérange.

Seigneur, en ce milieu de jour,
élargis l’espace de mon cœur pour pouvoir accueillir
les exigences et les défis de l’autre sans perdre ma liberté.
Tu m’as voulu frère, sœur, capable de relation.

Seigneur, au soir de ce jour,
je dépose devant toi la tâche accomplie et celle qui n’a pu l’être.
Donne à mon corps le repos, à mon être intérieur la sérénité
et des forces nouvelles pour le jour qui vient.

Prière de la communauté des Diaconesses de Strasbourg

Une parole pour ce dimanche 20 septembre 2020

Quand je dis que je suis « diacre », 90% du temps les gens me répondent alors « c’est quoi un diacre ? ». Ce ministère d’église, qu’on nomme aussi la diaconie, demeure flou à l’esprit de nombreuses personnes, qui ont bien plus l’habitude d’entendre parler de la figure du pasteur.

Le mot « diacre » vient du mot grec «diakonos» qui signifie «serviteur». Ainsi, le diacre est un homme ou une femme qui est au service de la communauté. Un service qui est, à la base, plus de l’ordre de l’action concrète que de la prise de parole.

Le ministère de diacre trouve son origine dans le livre des Actes des apôtres, au chapitre 6, versets 2 à 4 :

Les douze apôtres réunirent alors l’ensemble des disciples et leur dirent : « Il ne serait pas juste que nous cessions de prêcher la parole de Dieu pour nous occuper des repas. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes de bonne réputation, remplis du Saint-Esprit et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail. Nous pourrons ainsi continuer à donner tout notre temps à la prière et à la tâche de la prédication. »

« Il ne serait pas juste que nous cessions de prêcher la parole de Dieu pour nous occuper des repas. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes de bonne réputation, remplis du Saint-Esprit et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail. Nous pourrons ainsi continuer à donner tout notre temps à la prière et à la tâche de la prédication. »

Face à l’assemblée qui s’agrandit, les apôtres n’arrivent plus à gérer à la fois la prédication et l’intendance. Ils décident alors de recruter 7 personnes qui auront la responsabilité d’être au service de la communauté.

On dit du pasteur, qu’il est la figure du berger. Celui qui conduit le troupeau, celui dont la parole donne un sens, un point de repère, celui qui enseigne et montre le chemin. En poursuivant dans la lignée de cette image, je trouve que le diacre (sans vouloir le rabaisser) peut être comparé au chien du berger. Ce fidèle compagnon, qui lui a la mission de rassembler, de veiller sur le troupeau, d’accompagner de l’intérieur. On pourrait dire aussi qu’il est dans un autre registre de communication, plus intuitif, où l’intelligence du cœur vient avant la connaissance intellectuelle.
Ainsi, pasteur et diacre forment une équipe appelée à se compléter pour accompagner au mieux la marche de la grande famille chrétienne.

Le thème de la « diaconie » est bien plus vaste que cette simple image. Il y a encore beaucoup à en dire. Ce dimanche, à l’occasion du culte, la diacre Anita Baumann viendra donner son éclairage, au travers notamment de son engagement régional à la permanence « Présence et Solidarité ».

Renaud Rindlisbacher, diacre

Les ministres de la paroisse vous adressent cette lettre de nouvelles pour tisser le lien avec vous et la communauté paroissiale. Cette lettre paraît à quinzaine, à la veille du premier et du troisième dimanche du mois. Pour vous abonner à la lettre de nouvelles, prenez contact avec la rédaction à info.slv@eerv.ch ou suivez ce lien pour y inscrire votre adresse électronique.

Les églises de nos villages

Nouvelles de la paroisse

Mesures Covid – des nouvelles

Depuis ce jeudi 17 septembre, le port du masque est exigé par nos autorités cantonales pour tout rassemblement public dans un lieu fermé. Ainsi nos cultes, nos séances de conseil, nos rencontres de catéchèse et de culte de l’enfance, ainsi que nos rencontres d’adultes se feront désormais masqués. Merci d’y prêter attention. Les mesures de nettoyage des mains et de traçabilité demeurent quant à elles inchangées. Plus d’information, consulter le site de l’EERV

Culte du 20 septembre sur la diaconie

Ce dimanche à 10h au temple de St-Prex, culte avec la diacre Anita Baumann.
Au début de l’été, nous avons été interpellés sur ce qu’est “la diaconie” à nos yeux. Anita et son équipe de “Présence et Solidarité” viendront nous présenter leur éclairage sur la diaconie à partir du récit du lavement des pieds, tel que relaté dans l’évangile de Jean.
A l’occasion de l’offrande, il sera possible de remettre des bons cumulus pour soutenir leur service de permanence pour notre région Morges-Aubonne, ainsi que de soutenir l’action de Pain pour le Prochain à l’occasion du Jeûne fédéral (présenté ci-dessous). 

Pour en savoir plus sur le ministère d’Anita Baumann, retrouvez ici son interview.

Mise en route du catéchisme

Un courrier est parvenu aux familles des jeunes inscrits comme protestants dans le fichier paroissial. Les premières rencontres auront lieu ces prochaines deux semaines et le culte d’ouverture est prévu le dimanche 4 octobre à Yens à 10h.

Livret formation d'adultePlaquette formation d’adulte

Avec la rentrée, une nouvelle saison de formation d’adultes s’ouvre au niveau régional. Retrouvez tout le programme sur le site de la région. Notre diacre Renaud Rindlisbacher y participe également, en proposant un parcours « Méditation et Création », ainsi qu’un nouveau cycle de rencontres « D’une page à l’Autre ».

Recherche facteur pour la lettre de Nouvelles

Nous recherchons encore une ou deux personnes pour Lully, Tolochenaz et Yens, afin d’apporter les lettres de nouvelles aux personnes qui ne disposent pas d’adresse électronique et qui ont demandé à recevoir la lettre sous forme papier. Celle-ci est distribuée à quinzaine dans la boîte aux lettres entre le samedi et le lundi, en fonction des disponibilités des “facteurs”. Merci de vous signaler au pasteur Restauri.

Dates à retenir :

  • 23 septembre : Culte de l’enfance à 14h à la salle de paroisse de Lussy.
  • 23 septembre : Rencontre lancement année KT11 avec parents et catéchumènes, à 19h à Vufflens
  • 24 septembre : Préparation baptême à 20h15 à la salle de paroisse de Lussy
  • 25 septembre : Rencontre KT9 – Quelle place Dieu a dans ma vie ? à 18h à la salle de paroisse de Vufflens.

Prochains cultes :

  • Dimanche 20 septembre : à 10h à St-Prex, avec Renaud Rindlisbacher et Anita Baumann, l’occasion de vivre un culte solidarité. 
  • Dimanche 27 septembre : à 9h15 à Tolochenaz et 10h30 à Lussy, avec Nadine Huber
  • Dimanche 4 octobre : à 10h à Yens, avec Sandro Restauri

Ailleurs dans le canton et la région

Dimanche du Jeûne Fédéral

Cette année, les semences paysannes sont au cœur de l’offrande du Jeûne fédéral organisée par les Églises vaudoise, genevoise et neuchâteloise. Les dons récoltés seront dédiés au programme « Pour le droit à ses propres semences » de Pain pour le prochain. Votre don permettra à des familles paysannes de préserver leurs semences locales, de les cultiver dans le respect des sols et de l’environnement et d’assurer ainsi une alimentation saine et adaptée aux besoins de leurs communautés. 

Pour en savoir plus, quatre vidéos présentent sur le site de Pain pour le Prochain les projets réalisés en Honduras. Merci d’avance pour votre soutien !

Par ailleurs, comme chaque année, le Conseil d’Etat a rédigé un message à l’intention des habitants. Nous transmettons ici le message pour le Jeûne fédéral 2020

Célébration œcuménique du 4 octobre

À 18h à la Cathédrale de Lausanne. En écho à la Transition écologique et sociale, la Communauté des Églises Chrétiennes du canton de Vaud (CECCV) célèbre son 20e anniversaire sous la thématique « Ensemble pour sauvegarder la Terre

Nouvelle Bible français courant

Afin que la foi chrétienne puisse être renouvelée pour chaque génération et que la Bonne Nouvelle puisse rayonner toujours plus loin, des révisions régulières de nos traductions sont nécessaires. À l’occasion de la parution de la Nouvelle Français Courant, la Société vaudoise de Théologie propose une soirée sur cette thématique. Elle aura lieu le vendredi 25 septembre de 19h30 à 21h à la salle paroissiale de St-Laurent Église.

Maître EckhartMaître Eckhart

Cet auteur des 13è et 14è siècles fait partie des auteurs mystiques en vogue actuellement. « Pourquoi Dieu s’est-il fait homme ? Pour que Dieu naisse dans l’âme et que l’âme naisse en Dieu ». Cet extrait du Sermon 38 laisse entrevoir ses intuitions spirituelles remarquables. Il était un maître de théologie reconnu pour la valeur et l’originalité de son enseignement.
La pasteure Ira Jaillet animera six rencontres à la découverte de Maître Eckhart, à partir du 6 octobre, de 20h à 22h, au Centre paroissial de Lonay. Inscription jusqu’au 1er octobre. Inscription sur le site de la région et information auprès de la pasteure Jaillet au 021 331 56 17.

Les ministres sont à disposition pour tout échange par téléphone et accompagnement spirituel. Le numéro de la permanence pastorale reste actif 24h/24h. N’hésitez pas non plus à déposer un message sur le répondeur du Réseau SLViens pour faire part d’une demande d’entraide :

  • Réseau SLViens : 079 215 10 49
  • Nadine Huber : 021 331 57 71 (pour les villages de Lussy, Lully, Villars et Yens)
  • Renaud Rindlisbacher : 021 331 58 17 (pour le bourg de St-Prex)
  • Sandro Restauri : 021 331 56 77 (pour les villages de Vufflens, Chigny, Denens, Tolochenaz et Vaux
  • Permanence pastorale : 077 522 88 50

cliquer pour afficher la version imprimable