Lors de sa rencontre du 6 décembre 2016, le groupe de symbolique hébraïque s’est penché sur le quatrième jour du récit de la création (Gn 1, 14-19).
Le pasteur Pierre Strauss a expliqué que lors des trois premiers jours Dieu avait créé en quelque sorte le cadre général: le ciel, les océans, la terre. A partir du quatrième jour, Dieu pose alors des éléments de vie dans ce cadre en commençant avec des « corps lumineux », à savoir soleil, lune et étoiles. Ceux-ci sont des repères pour distinguer le jour de la nuit, mais aussi les saisons et les années.

Il a expliqué également que la lumière du jour est symbole de la lumière éternelle. Ainsi, chaque matin au réveil, se vit pour l’homme une sorte de naissance à la lumière du jour. Celle-ci peut faire écho à la destination finale d’une vie humaine, à savoir la naissance à la lumière éternelle.
Pierre Strauss en a profité également pour faire un lien avec la fête juive d’Hanoucca, autrement dit « La Fête des lumières », qui aura lieu cette année du 24 au 31 décembre.