Nos jeunes catéchumènes de 11e année participaient à ce grand événement national pour marquer les 500 ans de la Réforme aux couleurs de la jeunesse. Le début des festivités ont débuté par un moment de prière avec les frères de Taizé. Dans son message, frère Aloïs invitait à recevoir l’héritage de l’Eglise catholique comme un cadeau … donnant écho aux paroles du pape François à propos de la tradition protestante.

Le spectacle son et lumière au Mur des Réformateurs a permis de faire les ponts entre les forces et les fragilités du temps de la Réforme en 1517 et les forces et les fragilités de nos temps modernes. A cinq cent ans d’écart, enjeux et défis restent identiques : comment se repérer dans un monde où tout bouge si vite, et où les repères semblent éclatés ? Et le message de la Réforme toujours actuel : Seul le Christ construit et sauve l’humain, loin de ses hantises.

Samedi matin, après un petit déjeuner improvisé, nos jeunes sont allés danser aux rythmes malgaches. La paroisse de la Servette, fort de sa tradition interculturelle, les ont accueilli pour la fin de matinée, et leur a permis de percevoir les défis d’ouverture que la foi au Christ impose aux croyants d’aujourd’hui dans un monde pluriculturel.

De retour samedi soir, les jeunes auront peut-être regardé le culte télévisé du dimanche matin retransmis de la cathédrale St-Pierre et encore disponible sur le site de la tsr.