Dans le cadre du parcours « D’une page à l’Autre », la théologienne Anne Sandoz Dutoit, de St-Prex, est venue parler de son ouvrage « Vieillir – Un temps pour grandir » et des réflexions qui l’habitent au sujet de thématiques telles la théologie de la vieillesse, la théologie de la fin de vie ou encore de la théologie de la santé. Différents domaines à travers lesquels l’auteure chemine et fait des rencontres fortes intéressantes.

L’intervention d’Anne Sandoz Dutoit s’est passée en trois temps. Premièrement, faisant lien à la formule « D’une page à l’Autre », le témoignage de comment le livre s’est constitué: Des rencontres imprévues, des portes qui s’ouvrent et un projet qui se met sur pied par bien des hasards, comme si cela était porté et conduit, en marge, par Celui qui est tout Autre.

Deuxièmement, faisant lien cette fois à la formule « D’une page à l’autre », le témoignage que ce livre est le fruit de nombreuses rencontres, avec des résidents en EMS, avec des théologiens et bien d’autres personnes encore. Ce livre étant vraiment porté par la relation à l’autre, aux autres, qui vivent et s’interrogent sur la vieillesse.

Troisièmement, un temps en lien au contenu du livre « Vieillir – Un temps pour grandir ». Vieillir ne serait-ce pas l’art de savoir tourner les pages ? Vieillir, cela fait partie de la vie, cela prend toute une vie. A travers différents textes bibliques, la vieillesse peut être perçue comme un temps qui n’est pas seulement réducteur, mais où des éclosions et des croissances sont toujours possibles. Vieillir, c’est aussi ce temps où, avec les forces qui sont les nôtres, il est bon de passer le témoin de l’espérance et de la confiance aux générations qui suivent: « l’humain âgé est appelé à passer le témoin en inspirant confiance en l’avenir, notamment parce qu’il sait d’expérience les capacités donnée à l’humain de traverser les échecs, les deuils, et de poursuivre le chemin malgré les difficultés. »

La soirée s’est conclue par un temps de discussion riche en questions et partages.